GraNews image de profil GraNews

NRW consulte sur GlüStV 2021

Lors de la prochaine session parlementaire, la législature du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie délibérera sur l'intégration du traité d'État sur les jeux de hasard.

Le parlement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie souhaite mieux comprendre la question avant le...
Le parlement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie souhaite mieux comprendre la question avant le prochain processus de ratification du nouveau traité interétatique sur les jeux d'argent.

NRW consulte sur GlüStV 2021

Lors d'une prochaine session parlementaire, le parlement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie examinera l'intégration du traité d'État sur les jeux de hasard (GlüStV). Une fois signé par le ministre-président Armin Laschet, la ratification est prévue prochainement. Le parlement de Rhénanie-du-Nord-Westphalie souhaite entendre les différentes voix du secteur afin de mieux comprendre et classer la question. Outre les experts scientifiques et les personnes touchées par la dépendance, divers groupes d'intérêt seront consultés. Plusieurs parties prenantes ont déjà fait part de leur opinion.

Le nouveau GlüStV vise à réglementer équitablement et uniformément le marché allemand des jeux d'argent, en ligne et hors ligne. Depuis 2012, le secteur souffre d'un manque de transparence et d'ouverture. À partir du 1er juillet 2021, les opérateurs pourront légalement opérer selon des règles claires, espérons-le.

D'une manière générale, de nombreux groupes d'intérêt accueillent favorablement le nouveau document. Toutefois, l'association allemande des paris sportifs (DSWV) a identifié des problèmes potentiels, notamment en ce qui concerne la fiscalité. Alors que les fournisseurs privés de paris sportifs en ligne seront taxés lorsque les machines à sous virtuelles seront légalisées, les taux d'imposition sont considérés comme déséquilibrés. Les plateformes en ligne proposant du poker sont soumises à un taux d'imposition de 5,3 %, tandis que les machines à sous virtuelles sont soumises à un taux de 8 %. DSWV considère que cette réglementation fiscale est incohérente, mettant en péril le succès de GlüStV.

DSWV a été fondé en 2014 et représente les principaux fournisseurs de paris sportifs allemands et européens. Il se positionne comme un contact public pour la politique, le sport et les médias. Les 16 membres sont titulaires d'une licence nationale et se sont associés pour développer le cadre juridique allemand des paris sportifs en conformité avec le droit européen.

La protection des données est une autre question importante. Le DSWV critique les pouvoirs proposés pour l'autorité supérieure des jeux d'argent. L'association s'interroge sur la nécessité d'un "fichier des limites" et d'un "fichier des activités" pour prévenir la dépendance au jeu. Les commissaires à la protection des données et à l'information de Rhénanie-du-Nord-Westphalie considèrent que ces mesures sont disproportionnées et inefficaces, car elles portent atteinte à la vie privée des joueurs.

L'association allemande des paris sportifs vise à informer les hommes politiques, les associations sportives et les médias sur le secteur. Elle craint que les fichiers de limites et d'activités du GlüStV ne posent des risques en matière de protection des données, ce qui remet en question l'efficacité des mesures proposées. Ces responsables s'inquiètent du fait que la collecte et le stockage de données sur des serveurs centraux sont inutiles pour tous les joueurs qui ne sont pas dépendants.

Les restrictions en matière de publicité pour les jeux d'argent font également l'objet de vives critiques. L'association allemande de la publicité (ZAW e.V.) estime que ses intérêts n'ont pas été suffisamment pris en compte. Ces groupes considèrent que l'interdiction de la publicité pour les machines à sous virtuelles, le poker en ligne et les jeux de casino à la radio et sur Internet est disproportionnée et contre-productive, et qu'elle ne répond pas à l'objectif de prévention de l'addiction aux jeux d'argent. Le ZAW demande la suppression des limites de temps pour la publicité, afin de permettre au marché réglementé de concurrencer les offres du marché noir.

Un dernier point de désaccord est l'imprécision du terme "excessif". L'association craint des batailles juridiques dues à une formulation ambiguë, qui coûteraient du temps et des ressources aux fournisseurs et aux médias.

Autres préoccupations concernant le traité d'État sur les jeux de hasard (GluStV)

  • la fiscalité
  • la protection des données
  • Restrictions en matière de publicité
  • Incertitude due à des termes vagues```.

``Markdown

Principaux acteurs impliqués dans le débat

  • Parlement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie
  • Ministre-président Armin Laschet
  • Association allemande des paris sportifs (DSWV)
  • Association allemande de la publicité (ZAW e.V.)
  • Commissaire à la protection des données et à la liberté d'information du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

``markdown

Références

  • DSWV : Déclaration sur le traité d'État sur les jeux de hasard
  • ZAW e.V. : Déclaration sur le traité d'État sur les jeux d'argent
  • Bild : NRW beabsichtigt, das GluStV aufzudrangen (en anglais)
  • Ruhr Nachrichten : GluStV : Bilanzierung von Gluecksspielsteuern verlangt
  • WDR : GluStV : Bilanzierung von Gluecksspielsteuern

Lire aussi:

Source: www.onlinecasinosdeutschland.com

GraNews image de profil GraNews
Analyste chez GraNews, je dévoile les secrets des paris sportifs avec des astuces et des insights pour gagner.